Au cours des 14 dernières années, James Whitner est devenu l’un des entrepreneurs les plus prolifiques du secteur de la sneaker. Avec plusieurs boutiques haut de gamme sur la côte est des États-Unis, notamment les enseignes Social Status et A Ma Maniére, ce chef d’entreprise de 39 ans s’est fait un nom en ouvrant des boutiques exclusives sur des marchés mal desservis et en devenant un fervent défenseur de la diversité et de l’égalité dans le milieu de la chaussure.

Pourtant, peu de gens savent ce qu’il a traversé pour parvenir à un tel succès.  Ayant grandi dans un quartier difficile de Pittsburgh, il se passionne pour le football américain et obtient un diplôme de gestion d’entreprise. À 25 ans, après un séjour en prison et une blessure par balle, il décide de prendre un nouveau départ dans une autre ville : Charlotte, en Caroline du Nord.

C’est ici qu’il reconstruit entièrement sa vie sur de nouvelles bases : les sneakers. En 2005, il ouvre son premier magasin de sneakers, Flava Factory. Depuis, il a ouvert des boutiques à Pittsburgh, Greensboro, Houston, Raleigh, Tampa Bay et Washington, D.C. Le magasin A Ma Maniére situé dans la capitale américaine compte même des suites d’hôtel luxueuses, preuve s’il en est que James a tout autant à cœur de proposer des expériences que de vendre des produits.

Pour réunir ses divers centres d’intérêt, du basketball au football américain en passant par le commerce d’avant-garde, James a fondé sa propre agence, The Whitaker Group. Pour le retour du NBA All-Star Game à Charlotte cette année, il a travaillé avec Jordan pour concevoir une Air Jordan VI NRG inspirée de MJ. Parce qu’il lui semble essentiel de partager son succès en s’impliquant dans sa communauté, il s’est également associé à l’initiative Jordan WINGS en collaborant avec des designers de Jordan pour proposer, cette année, des programmes aux jeunes de Charlotte.

Pour toi, que signifie « dominer le game » ?

Il est impossible de dominer réellement quoi que ce soit, sauf notre état d’esprit.  Il s’agit d’une attitude : toujours essayer de devenir la meilleure version de soi-même.  Cette attitude et notre mentalité façonnent notre état d’esprit.  Si nous ne dominons pas notre destin 100 % du temps, d’autres le feront à notre place. Il s’agit de rester inflexible, résolu et concentré à tout moment sur ce qui est important pour nous, d’être prêt à montrer de quoi nous sommes capables.

Dominer le game est la victoire ultime.  MJ a dominé le game, mais les gens ne s’en sont aperçus qu’après coup. Bien sûr, nous voulons tous exceller. Mais il s’agit plutôt de dominer notre état d’esprit et d’exceller dans les choses qui nous viennent naturellement.

Avec les couleurs Harmonie et Noir OG, la Air Jordan VI NRG représente le parcours de MJ pour devenir le roi du terrain.

Quelle approche adoptes-tu lorsque tu te lances dans un nouveau projet, par exemple celui de la Air Jordan VI NRG ?

Ça dépend du projet. Il s’agit toujours de faire le bon choix et d’emmener le client vers de nouveaux horizons. Le projet de la AJVI n’impliquait pas que moi. La synergie qui s’est opérée entre notre équipe et l’équipe Jordan nous dépasse tous. C’est un moment qui restera gravé en nous comme l’un de ces rares instants où tout va de soi.

Comment as-tu utilisé les matières et le parcours de MJ pour donner vie à la Air Jordan VI NRG ?

Nous voulions une palette de couleurs OG, quelque chose qui soit fidèle à la marque. Nous avons cherché ce qui pourrait clairement distinguer cette chaussure et mettre en lumière la ville de Charlotte, le retour du NBA All-Star chez nous et l’équipe de MJ.  Nous avons associé des textures poils de poney et peau de serpent pour évoquer le parcours de MJ de façon inédite, par le jeu des matières.

Penses-tu avoir une responsabilité vis-à-vis du client et devoir l’emmener sur un autre terrain que celui des sorties quotidiennes et du matraquage publicitaire ?

Complètement. Il faut toujours écouter et informer. Le climat de totale confiance qui s’installe parfois avec le public nous permet de l’informer et de l’emmener vers d’autres horizons. Mais cela n’est possible qu’en écoutant.

Au départ, qu’est-ce qui t’a conduit à ouvrir ton magasin à Charlotte ?

J’avais simplement besoin d’un nouveau départ dans ma vie personnelle. Je n’étais jamais allé à Charlotte. Je voulais juste essayer quelque chose de différent. Je me souviens que pendant mon séjour en prison, je suis allé à la bibliothèque et j’ai jeté un œil sur un journal. Dedans, il y avait un article sur Charlotte qui racontait que la population noire y profitait d’une croissance record et que les opportunités étaient innombrables. C’est sûrement à ce moment-là que l’idée a commencé à germer. Je suis ressorti de la bibliothèque en me disant qu’il y avait peut-être des endroits où je pourrais réussir.

Selon toi, que représente ce NBA All-Star Game pour la ville ?

Charlotte est une ville qui a essayé de se faire une place. C’est la petite sœur d’Atlanta, la capitale du Sud. Et là, nous allons accueillir un événement d’ampleur mondiale. Il ne s’agit pas seulement de nous en tant que ville, mais aussi de l’équipe, de MJ, de tous nos efforts et de nos réussites. Nous voulons avoir la possibilité de brandir nos couleurs.

Tu as beaucoup parlé d’égalité et de diversité, que ce soit dans le milieu de la chaussure ou en dehors. Que peuvent faire les marques et les consommateurs pour contribuer à rendre les règles du jeu plus équitables ?

Simplement faire entendre nos voix. Quand quelque chose se passe, ne restez pas sans rien dire. Vous devez communiquer vos sentiments de manière positive et utiliser tous les moyens dont vous disposez pour initier des changements positifs. Chacun a la possibilité de s’exprimer. J’ai choisi d’utiliser mes plateformes pour m’assurer que les règles du jeu soient aussi équitables que possible pour tout le monde.

L’effet « poils » fait référence à la panthère noire, tandis que le motif reptilien représente les serpents prédateurs qu’il faut vaincre.

La Air Jordan VI NRG est disponible à partir du 14 février au magasin Social Status de Charlotte, en Caroline du Nord.