En plein centre de Paris, Don C se tient dans une pièce remplie de paires de la nouvelle Jordan Legacy 312. Cette chaussure représente sa collaboration la plus personnelle avec la marque à ce jour : une façon d’exprimer toutes ces années passées à admirer le talent hors du commun de Michael Jordan et les chaussures qui lui ont permis d’entrer dans la légende.

« Je me souviens du jour où je suis arrivé à Paris pour la première fois, dans les années 1990 », explique Don, pour qui Paris était comme un « nouveau monde » à l’époque. « Quand je disais aux gens que je venais de Chicago, la première chose qu’ils me demandaient, c’était si je connaissais Michael Jordan. »

Plus de dix ans après, Don C a commencé à venir à Paris pour la Fashion Week. « Ma première Fashion Week à Paris, c’était fou », raconte-t-il. « Nous n’avons pu accéder à aucun défilé ! On ne nous laissait pas entrer. C’est amusant de voir qu’à présent, cet événement se tient à Chicago. »

La Jordan Legacy 312 est un hommage à Chicago. Elle s’inspire de MJ, mais aussi des multiples visages de la jeunesse actuelle. Son nom fait référence à l’indicatif régional 312 de Chicago, ainsi qu’à l’alliance des Air Jordan 1 et 3.

« Je voulais que la Jordan Legacy 312 ait la semelle de la Jordan 3, car pour moi, cette chaussure est la base de la marque », explique Don. « Les modèles 1 et 2 étaient des Nike au départ. Le 3 est né comme un modèle Jordan. C’est à ce moment-là que la marque a vraiment démarré. J’ai toujours pensé que la création de la marque datait du modèle 3, mais elle a commencé avec le modèle numéro 1. »

Lorsqu’il était sur le campus Nike de Beaverton, Don a choisi de combiner  l’empeigne de la Air Jordan 1, la  sangle à mi-pied et les œillets de la Nike Air Alpha Force Low, et la semelle intermédiaire, le contrefort de talon, l’imprimé éléphant et la semelle extérieure de la Air Jordan 3. « Je me rappelle avoir proposé cette idée », explique Don. « Ce jour-là, nous avons assemblé le modèle sur le campus.  À la fin de la réunion, nous avions une première version de la chaussure. »

L’ajout de la sangle et des œillets inspirés de la Nike Air Alpha Force Low est un chapitre bien moins connu de l’histoire de Jordan.  MJ a porté la Alpha Force en 1988, après la Air Jordan 2 et juste avant la 3. Une semaine plus tard, la Air Jordan 3 était lancée. « Les premières Jordan étaient toujours épurées », selon Don. « À l’époque, une Jordan n’aurait jamais eu de sangle. Mais la nouvelle génération a des goûts un peu différents, c’est pourquoi nous en avons ajouté une. »

La Jordan Legacy 312 est, sans aucun doute possible, l’œuvre d’un natif de Chicago : elle est à la fois le fruit de l’évolution et de la connaissance du passé. L’étiquette « Just Don », qui fait toute la fierté de Don, est cousue sur la languette des modèles dans les coloris de lancement. « Je dois reconnaître que je suis ému de ce lien que j’ai avec la marque », ajoute Don. « Au fond, je ne suis qu’un gamin de Chicago qui travaille aujourd’hui avec Jordan. C’est un honneur. Et je souhaite poursuivre sur cette voie ».

La Jordan Legacy 312 sera disponible à partir du 14 juillet chez certains revendeurs.