Photos: @MikaylaWhitmore

Kia Nurse n’a jamais attendu son tour. Dès son plus jeune âge, elle a su qu’elle voulait jouer sur les mêmes terrains que les joueuses les plus talentueuses. C’est en deuxième année au lycée de Hamilton, en Ontario, qu’elle rejoint l’équipe de championnat OFSAA. Après cela, elle a aidé l’équipe à remporter deux autres titres. À seulement 16 ans, elle est invitée à rejoindre l’équipe nationale du Canada, « pour l’expérience », dans l’objectif de faire partie de sa composition plus tard. Elle marque alors une moyenne de 10 points par match et gagne sa place dans l’équipe plus vite que prévu. À l’université, elle choisit l’équipe pour laquelle elle rêve de jouer depuis l’adolescence : les Huskies. Rejoignant l’un des meilleurs programmes de l’histoire du basketball, Kia imprime rapidement sa marque et obtient le titre de Freshman of the Year décerné par l’Atlantic Coast Conference. Elle remporte deux championnats nationaux sous les couleurs des Huskies avant de passer pro en 2018.

Aujourd’hui, pour sa deuxième année en ligue, Kia rejoint déjà les All-Star de la WNBA en tant que titulaire. En pleine préparation pour le concours de 3 points et le All-Star Game, Kia nous accorde un peu de son temps pour évoquer trois sujets : ses habitudes vestimentaires d’avant-match, son rôle d’égérie de la famille Jordan et son enthousiasme pour le All-Star Weekend de la WNBA organisé à Las Vegas.


Qu’as-tu ressenti en apprenant que non seulement tu jouerais ton premier All-Star Game en WNBA, mais qu’en plus tu serais titulaire ?

 Ça m’a fait un choc. C’était un moment émouvant, évidemment, c’était l’un de mes objectifs. Je ne pensais pas que ça arriverait si tôt dans ma carrière. Je remercie vraiment tous ceux qui ont voté pour que je participe à cette compétition. Je suis sincèrement heureuse de pouvoir représenter à la fois mon équipe et le Canada, de montrer aux jeunes femmes que c’est possible pour elles aussi.

Qu’est-ce qui te réjouit le plus à l’idée de ce week-end ?

Je suis ravie de pouvoir faire la connaissance de joueuses que je n’aurais probablement jamais rencontrées autrement, d’approcher certaines des meilleures basketteuses de tous les temps. J’essaierai de leur soutirer quelques tuyaux, mais je veux surtout profiter du moment. Peu de gens ont, dans leur carrière ou dans leur vie, une telle opportunité. Cette idée me plaît énormément et je vais relever le défi du mieux que je peux.

Pour jouer, tu porteras une version spéciale de la Why Not Zer0.2 de Russell Westbrook. Pourquoi aimes-tu cette chaussure ?

J’adore son confort. Les couleurs peuvent varier, mais à chaque fois, mes pieds se sentent bien. Je n’ai jamais eu de problème avec ce modèle. J’aime son design et ses coloris. Je pense que Russ [Westbrook] et l’équipe de designers PE de Jordan font les choses avec beaucoup d’audace, ce qui correspond tout à fait à ma personnalité. C’est une chaussure déjà existante, mais qui suit le mouvement, c’est pour ça que j’ai super hâte de la porter.

Russ est ravi que tu la portes. Qu’est-ce que ça fait d’avoir quelqu’un comme ça à tes côtés pour t’encourager ?

Je trouve ça trop génial. Faire partie d’une famille unie comme Jordan, c’est tout à fait ça. Et bien sûr j’admire et je respecte totalement son jeu et ce qu’il a fait pour le basketball. Je pense que plus les athlètes se soutiendront, autant les hommes que les femmes, plus ce sera intéressant pour notre sport.

Qu’est-ce que ça fait d’être à Las Vegas et de représenter la famille Jordan ?

C’est tout simplement incroyable. J’ai beaucoup de chance et je suis très reconnaissante. Le fait que nous soyons relativement peu d’athlètes me plaît. On se sent vraiment soudé, comme une famille. Chaque athlète a laissé un héritage, et celui de MJ est phénoménal. Le mieux, c’est qu’on trace notre propre voie et qu’on bâtit notre héritage au sein de la marque.

Malgré ton âge, tu joues comme une basketteuse expérimentée. D’où te vient cette confiance en toi ?

Quand j’étais petite, j’ai eu la chance de me retrouver souvent entourée de joueuses expérimentées et très talentueuses. J’ai rejoint l’équipe nationale à 16 ans. Je jouais avec certaines des meilleures basketteuses du Canada et je portais le maillot national. J’étais entourée par d’excellentes meneuses dès le départ, et ça a été la même chose à New York. J’essaie de saisir les petites subitilités du jeu en m’appuyant sur leur expérience. Quand j’arrive dans un match, je me sens confiante et je me souviens que depuis mon plus jeune âge, je joue contre les meilleures joueuses du monde. J’essaie d’utiliser cela à mon avantage.

Changeons de sujet pour parler style, aujourd’hui le look compte énormément. Tout le monde veut afficher sa tenue. À quoi ressemblent tes habitudes vestimentaires avant un match ?

Elles changent tout le temps ! Je me demande le temps qu’il fait et je m’assure de porter quelque chose de confortable, surtout s’il fait chaud. En général, toute ma tenue part de mes chaussure. J’aime toutes les chaussures Air Jordan que je trouve. Si personne d’autre ne les a, je sais que je peux les porter et composer ma tenue à partir de ça.

Comment ont évolué tes habitudes depuis que tu as signé chez Jordan ?

Aujourd’hui plus que jamais, ce sont mes chaussures qui dictent ma tenue, et ça renforce ma confiance en moi : personne d’autre ne les a encore ! Donc je peux les porter et en plus, cela me permet d’afficher mon style à travers mes chaussures et de me sentir prête à partir pour mes matchs.