À seulement 20 ans, Luka Dončić s’est déjà vu déraciné à deux reprises. Il a capté l’attention de nombreux fans et aidé son pays d’origine, la Slovénie, à remporter sa première Coupe intercontinentale de basketball FIBA. La ligue européenne lui a décerné le titre de MVP en 2018, et la NBA, celui de Rookie of the Year en 2019. Aujourd’hui, il rejoint officiellement la famille Jordan.

Le basketball entre dans la vie de Luka dès son plus jeune âge. À six ans,  il se donne pour mission de gagner contre tous ses adversaires. À 13 ans, il signe avec l’un des plus grand clubs européens, et à 16 ans, il commence à jouer en Espagne, où la presse le surnomme « Wonder Boy » en raison de son incroyable talent. En 2018, Luka est sélectionné en troisième position lors de la Draft de la NBA.

Mais les prouesses et le palmarès de ce talent précoce ne sont pas les seuls aspects remarquables de son histoire. Du haut de ses 2,01 mètres pour 104 kilos, il mesure la taille d’un ailier mais affiche la lucidité d’un meneur et les capacités de tir d’un arrière. Il mêle esprit de compétition et esprit d’équipe, un combo qui le rend invincible quelle que soit sa position sur le terrain.

Luka dévoile ici l’admiration qu’il vouait à MJ durant son enfance en Europe, son modèle préféré de Air Jordan et plus encore. Bienvenue dans la famille, Luka.


Qu’est-ce que ça te fait de faire partie de la famille Jordan ?

C’est un immense honneur de faire partie de la famille Jordan, surtout à une période aussi passionnante, autant pour la marque que pour moi. J’ai hâte de travailler avec l’équipe et, je l’espère, d’apporter ma touche personnelle quant à l’avenir de la marque.

Ton statut d’agent libre en matière de sneakers a fait l’objet de débats passionnés. Qu’est-ce qui a influencé ton choix de rejoindre la famille Jordan ?

Oui, ça a fait coulé beaucoup d’encre récemment ! Je suppose que c’est un compliment et que ça montre à quel point les sneakers font désormais partie intégrante de la culture, en particulier au sein de la NBA. Quand j’ai su que Jordan était intéressée, j’étais aux anges. Cette marque a une incroyable histoire. Plus j’en apprenais sur ses projets et sur la foi qu’elle avait en moi, plus ma décision devenait facile à prendre.

Tu as grandi outre-Atlantique. Comment as-tu connu la Air Jordan et la culture sneaker quand tu étais plus jeune ?

J’ai grandi en Slovénie et dans plusieurs pays d’Europe. Tout le monde ici connaît les Air Jordan en raison de l’influence qu’a eue Michael Jordan dans le monde entier. J’ai toujours été passionné par la culture sneaker, et j’ai l’impression qu’elle ne fait que grandir. La Air Jordan est toujours à l’avant-garde du mouvement.

Quel est ton modèle Air Jordan préféré ?

La Air Jordan IV.

Qu’est-ce qui fait l’originalité de la famille Jordan ?

J’adore le fait que la marque ait toujours été représentée par un petit nombre d’athlètes. Tous les athlètes Jordan forment l’élite de leurs disciplines respectives, et j’ai énormément de respect pour ça.

Il faut avoir un certain style et une certaine allure lorsqu’on est un athlète de la marque Jordan. Quel est ton point de vue là-dessus ?

Je pense qu’il s’agit tout d’abord d’avoir confiance en soi et de rester soi-même, de ne pas essayer de copier qui que ce soit ni de donner une fausse image de soi.

Tes tenues d’avant-match et tes sneakers ont suscité beaucoup d’intérêt. De quoi ton style s’inpire-t-il ?

J’essaie juste de rester moi-même. La mode m’a toujours intéressé et j’ai toujours eu un style très personnel. Je m’amuse avec.

Tes commentaires sur les statistiques et les comparaisons ont récemment fait des émules dans l’actualité. Pour toi, la victoire prime les statistiques. D’où te vient cet état d’esprit ?

J’ai toujours été comme ça. À l’heure actuelle, les statistiques jouent un rôle crucial dans le sport. C’est l’un des sujets de prédilection des médias et ils en parlent beaucoup. Mais si on ne gagne pas de matchs, les statistiques individuelles ne veulent plus dire grand chose. Gagner, c’est ma priorité. Tout ce qui compte, c’est de me donner à fond pour l’équipe, afin de nous donner les meilleures chances de victoire.

Même si tu es l’une des plus jeunes superstars de la ligue, tu es déjà devenu un modèle pour des millions de personnes aux États-Unis et à l’étranger. En passant joueur pro à un si jeune âge, comment te considères-tu en tant que modèle ?

Je comprends que le statut de personnalité publique et de joueur de NBA implique une certaine responsabilité. J’ai toujours essayé de me comporter d’une manière qui me semble juste et dont ma famille serait fière. Si en conséquence je peux influencer les jeunes de manière positive, c’est formidable, et je continuerai à le faire.

Qu’attends-tu le plus de la famille Jordan ?

Je suis simplement ravi de faire partie de l’équipe et j’espère jouer un rôle dans l’avenir d’une marque aussi emblématique.